Aération de maison

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Une bonne aération pour une bonne qualité de vie

Chaque jour, l’air intérieur de la maison est pollué par ses habitants (respiration, transpiration), par leurs activités (cuisine, douche et chauffage), mais aussi par l’habitation elle-même et son aménagement (radon, substances nocives volatiles, peinture, détergents, …). Un système d’aération intelligent et bien installer permet d’éviter une pollution de l’air ambiante.

Importance de l’aération

Une aération insuffisante dans une maison bien isolée entraîne un air “mort” et “vicié”. Une maison bien isolée, permet certes de grandes économies d’énergie, mais n’assure plus le renouvellement « naturel » d’air frais. Les acariens, moisissures, virus, bactéries, s’accumulent de même que l’humidité et des substances chimiques nocives comme le CO2. Un climat intérieur médiocre peut entraîner des problèmes respiratoires, le phénomène de gorge sèche, l’irritation des yeux, des maux de tête, des allergies, des troubles de la concentration, le manque d’énergie, la somnolence… Un excès d’humidité dans l’habitation peut entraîner de mauvaises odeurs, la condensation et la prolifération de moisissures, d’où l’importance de ventiler régulièrement et correctement.

L’aération permet de contrôler l’apport d’air neuf idéal pour le confort des habitants. Elle apporte ainsi une solution intelligente qui assure des économies d’énergie, tout en assurant le confort et l’hygiène de l’habitation.

Quelle aération choisir pour sa maison?

Aération simple flux

L’aération simple flux consiste à assurer une entrée d’air suffisant, grâce à un système d’aération automatique installé dans le mur ou dans le cadre d’une fenêtre. L’évacuation de l’air peut se faire soit par “effet de cheminée”, soit par un extracteur électrique. L’utilisation d’électricité dans un système d’aération sera toujours largement compensée par les économies d’énergies faites au niveau du chauffage.

Aération double flux

L’aération double flux est assuré avec des gaines permettant l’entrée et la sortie de l’air. L’air sortant croise l’air entrant dans un échangeur, afin de chauffer l’air entrant. C’est une installation complexe qui se fait à partir de bouches d’aérations dans le mur. Ce système demande un aérateur électrique, mais le rendement sur la consommation d’énergie totale reste positif.

 Une installation plus simple peut aussi être exécutée lors du remplacement des fenêtres, grâce à l’aérateur Aeromat Siegenia.

Aération douce

Avantages

L’aération douce renouvelle l’air régulièrement et de façon automatique en fonction du besoin. Il permet d’évacuer l’humidité et ainsi éviter les moisissures. Ce système permet de protéger des bruits extérieurs, ainsi que des poussières du pollen ou des insectes.

La prise d’air

La prise d’air doit se faire de manière intelligente. En effet, l’air doit provenir d’un environnement sain pour éviter l’intrusion de tout polluant externe. L’entrée d’air est faite à 0,7 m  minimum du sol pour éviter la neige et la végétation.

Air entrant

Pour assurer une bonne aération, il est nécessaire de prendre en compte où l’entrée et la sortie de l’air doit se faire et comment elle circule à l’intérieur de l’habitation. Les arrivées d’air doivent se faire dans chaque pièce de séjour, travail et chambre, afin d’assurer un débit volumique de 30m3/h par pièce. L’entrée d’air peut se situer n’importe où dans la pièce, mais il faut faire attention de ne pas la diriger directement sur des zones où vivent les personnes pour ne pas ressentir de courants d’air.

Air sortant

Il est nécessaires d’avoir des bouches d’extraction, pour éviter une surpression et assurer la circulation de l’air. La sortie d’air doit se faire à hauteur de 40m3/h dans la salle de bain et la cuisine et de 20m3/h dans le WC sans douche.

Diffusion de l’air dans la maison

Pour assurer une bonne circulation et diffusion de l’air dans l’habitation, il est nécessaire de ne pas fermer hermétiquement une pièce. Les corridors, les escaliers ou encore les pièces ouvertes permettent le transfert de l’air entre les entrées et les sorties d’air. Les portes peuvent empêcher une bonne circulation de l’air, il faut donc assurer une fente de +/- 7 mm sous la porte pour une débit de 30 m3/h et de 10 mm pour un débit de 40 m3/h. Il faut faire attention à ne pas obstruer le bas des portes par un tapis ou autre. Attention, une fente en bas de porte plus importante peut entraîner une perte d’insonorisation et une augmentation de la lumière.

Débit volumique d’air, pression

Il est nécessaire d’assurer une pression constante dans l’habitation pour éviter toute surpression ou dépression. Des variations trop importantes de pression peuvent influencer sur la concentration en radon ou sur  la volatilité de certains polluants internes. La dépression se fait à cause de l’utilisation d’un système d’extraction d’air telle qu’une hotte sans la possibilité d’entrée d’air à cause d’une bonne étanchéité du logement. Une forte dépression peut influencer sur le bon fonctionnement d’un chauffage comme un poêle ou une cheminée et peut attirer les gaz de combustion dans la pièce. De l’air de combustion peut être directement fourni à l’appareil de chauffage au moyen d’une aération pour éviter la sortie de gaz dans la pièce. Plus généralement pour éviter une dépression,  il est possible de simplement ouvrir une fenêtre en oscillant ou alors profiter du changement des fenêtres pour installer une aération regel air qui laisse entrer l’air en fonction de la pression