Isolation thermique de la Façade

isolation-périphérique-enduite-Web
Isolation périphérique enduite

Isolation enduite

L’isolation périphérique enduite est la plus populaire dans le canton de Vaud et Genève.
Dit aussi isolation périphérique compact.

Le polystyrène est collé puis fixée sur le mur avant d’être revêtue d’un enduit renforcé d’un double treillis avec une finition crépis. Cette solution assure très bonne isolation thermique de la façade.
Ce système représente un excellent rapport économie  énergie / qualité / prix.

Idéal pour les maisons crépi

Avec une isolation de 140mm en polystyrène graphité style Swiss Lambda white de chez Swisspor contre un mur en plot ciment , la norme SIA ( valeur U 0,25) est respecté.
Avec deux centimètres de plus c’est-à-dire 160 mm d’épaisseur la valeur U est de 0.20 et donne droit à une subvention du Programme Bâtiments

Isolation ventilée

Appelée aussi façade rideau, cette isolation thermique permet une circulation verticale de l’air.
Du point de vue de la physique du bâtiment l’isolation ventilée est considérée aujourd’hui comme étant la plus satisfaisante, tant concernant l’évacuation de l’humidité, que la couverture ou encore les fissures et la longévité du bien.

Cette solution est idéal pour les maisons en ossature bois, madrier ou finition de la façade en bois (bardage).

Quel Isolant choisir ?

Lors de l’isolation extérieure des façades il est nécessaire de prendre en compte la statique de votre bâtiment, la diffusion d’humidité, mais aussi son exposition aux intempéries ou de l’espace disponible à l’élargissement de votre façade. C’est pourquoi différents types d’isolants vous sont proposés.

Certains isolants sont parfois légèrement  moins performant, mais sont plus respectueux de l’environnement, ce qui peut jouer un rôle dans le choix.

Pied de façade

Plusieurs possibilités peuvent être envisagées en fonction des soubassements et du terrain.
Lors d’une isolation, le pied de la façade doit être préparé selon le type d’isolation. En cas d’isolation des soubassements, il est nécessaire de mettre à nu le pied de la façade en creusant 50cm de profondeur et 50cm de largeur.
Enterré à 40 cm sous le niveau du sol, ce système est préconisé lorsque les soubassements sont chauffés. L’isolant est collé avec du bitume, cela refait l’étanchéité du pied de la façade. Il faudrait à la fin idéalement combler la fouille avec des cailloux de drainage, voire avec un delta drain contre la façade pour assurer une protection supplémentaire.

Un système moins onéreux consiste à finir l’isolation au niveau du sol. Il est moins performant mais peut être parfois envisagé pour des contraintes de soubassements ou budgétaire.
Même si les soubassements ne sont pas isolés, il faut au minimum déplacer les plantes et préparer le sol en dégageant environ les vingt premiers centimètres.

Finition en sous de toit

Une réflexion doit être faite entre la jonction le toit et l’isolation du mur pour éviter des ponts de froids.
Dans le cas d’une isolation de la toiture, il est donc nécessaire d’avoir une bonne coordination entre les entreprises qui s’occupent de la rénovation de la façade et de la toiture, afin d’offrir une belle finition du sous de toit.

Si votre sous de toit possède des chevrons apparents, vous avez la possibilité de fermer avec un lambris et bourrer avec une laine de verre.
Cela est plus esthétique et facile à entretenir.

Embrasures

Les embrasures sont des points stratégiques dans une maison et sont à prendre en compte lors d’une isolation périphérique.
Tout d’abord les fenêtres, les portes ou encore la porte de garage peuvent être changées afin d’offrir une meilleure performance thermique, et diminuer la perte d’énergie. 

De plus, il est nécessaire de coordonner les différents corps de métier, afin que l’isolation puisse se faire dans les embrasures pour éviter les ponts de froid. En effet, il faut anticiper un cadre de fenêtre légèrement plus large pour laisser un espace suffisant pour isoler.
Pour cela, il faut idéalement les changer avant l’isolation périphérique et prévoir un cochonnet de 30 mm de chaque côté de telle manière à pouvoir coller des plaques isolantes dans les embrasures de 20 mm au minimum. 

Ces plaques isolantes sont plus fines mais permettent une excellente rupture des ponts thermiques entre les fenêtres et le mur extérieur.

Tablettes

La tablette permet de protéger le bas de la fenêtres des intempéries. Elle rend le bas de l’embrasure étanche et évite ainsi les infiltrations d’eau.
C’est également un élément esthétique, qui peut décorer votre façade.

C’est pourquoi nous vous proposons un large choix de tablettes, qui peuvent être déclinées en plusieurs couleurs et de matériaux différents.