Guide-iso-ch-logo6

Isolation thermique

Voici un guide complet sur l’isolation thermique intérieure pour la Suisse en 2020 sur Genève, Vaud, Nyon et Lausanne.

Dans ce guide, vous apprendrez :

  • l’isolation des différentes parties intérieures d’une habitation : murs, sol, plafond, toiture, garage …

  • les systèmes d’isolation, les méthodes de pose, les meilleurs isolants, les ajustements nécessaires

  • l’optimisation de l’isolation par les fenêtres, portes, stores, radiateurs

  • des conseils et astuces pour une isolation réussie et en quoi vous gagnerez à tout regrouper !

Isolation-thermique-top-vignette1
Sous de toit
Isolation-thermique-toit
Sol
Isolation-thermique-sol-combles
Mur intérieur
Isolation-thermique-murs-intérieurs
Plafond
Isolation-thermique-plafond1
Façade extérieure
Isolation-thermique-facades-exterieures
Toiture extérieure
Isolation-thermique-toiture-exterieure
Fenêtre
Isolation-thermique-fenetres
Porte d'entrée
Isolation-thermique-porte-dentree
Caisson de store
Isolation-thermique-store-caisson
Radiateur
Isolation-thermique-radiateur
Porte de garage
Isolation-thermique-porte-de-garage
Isolants
Isolation-thermique-isolants-matériau
Aération
Certifications
Isolation-thermique-certifications
Bibliothèque
Sommaire
    Add a header to begin generating the table of contents
    Scroll to Top

    1-Isolation des sous de toit

    +Introduction succincte et pertinente au sujet qui donne envie de lire et savoir plus comme Brian Dean

    Les sous de toit sont plus facile et économique à isoler que l’isolation du toit par l’extérieur néanmoins l’isolation par l’extérieur est plus performante et assure une isolation en traitant les ponts de froids de manière plus efficace.

    Deux possibilités pour isoler un grenier :

    Isolation-thermique-sous-de-toit-plancher
    Isolation du plancher non chauffée

    L’isolation du plancher des combles est la solution la plus économique. Cette technique consiste à poser sur le plancher du grenier une isolation  dans un châssis recouvert d’un plancher, cette isolation est très efficace et économique, ça permet de retenir la chaleur dans l’étage inférieur sans chauffer le grenier, permet de garder le sous de toit ventilé sans risquer de condensation et de chauffer inutilement un espace non chauffer. Ne donne pas droit à une subvention programme bâtiment. Cette solution est possible seulement si le grenier n’est pas chauffée. Plusieurs types d’isolants sont possible en fonction de la situation. Les fibres de bois ou laine de roche  pour une meilleure isolation phonique et surtout  pour une protection de la surchauffe estival.

    Isolation-thermique-sous-de-toit-chevrons
    Isolation entre chevrons

    C’est une bonne solution mais en général les chevrons sont de 12 cm d’épaisseur. C’est une isolation ino-homogène car l’espace est composé de 13% de bois et 87% d’isolant, ne suffit pas pour répondre aux normes. Il faudrait rajouter sous les poutres environ 8 cm supplémentaires d’isolants. Ça fait perdre de la hauteur, perte de surface habitable.

    Isolation-thermique-sol

    2-Isolation du sol

    Le sol n’est pas la partie la plus facile à isoler, mais l’isolation du sol en plus de réaliser des économies de chauffage, offre le confort de ne pas avoir la sensation de froid aux pieds. Il faut opter pour des isolants avec un très bon lambda pour éviter un maximum de perdre de hauteur de plafond. Il faut compter environ 11cm d’épaisseur pour transformer une surface non chauffée en surface chauffée pour une isolation contre terre pour ainsi être aux normes SIA 380/1.

    Vous devez calculer préalablement quelle hauteur votre sol peut présenter. Vous saurez ainsi quelle épaisseur peut avoir l’isolation. La hauteur du sol est souvent limitée et vous ne pouvez donc envisager qu’un nombre de centimètres déterminé pour l’isolant. Ne pas en tenir compte peut entraîner des problèmes avec vos portes, escaliers et autres.

    Il est aussi possible de creuser le sol existant. Ne pas oublier lors d’une isolation au sol de prendre en compte des éléments comme les portes ou escalier.

    Trois situations possible d’une isolation du sol :

    Isolation du sol qui est contre terre

    Le principe d’isolation thermique d’un sol contre terre consiste avant tout de préparer le sol contre les remontées d’humidité avec un papier bitumé. La principale raison d’isoler un sous sol est pour lutter contre le froids et de réaliser des économies de chauffage. Il faut prendre en compte lors de l’assainissement d’un sous sol la perte de hauteur des plafonds, l’ouverture des portes. Il faut choisir des isolants avec une très bonne performance thermique pour minimiser la perte de hauteur.

    Isolation du sol contre une surface non chauffé

    Si c’est possible isoler le plafond est plus facile et moins onéreux. Si ce n’est pas possible alors existe l’isolation du sol ou plancher. Souvent il est nécessaire de remonter les dessous de porte, recarreler ou reposer du parquet au sol. Lors d’une isolation du sol sur une surface non chauffée comme une cave ou un vide sanitaire, il faut choisir des isolants avec une très bonne performance thermique pour minimiser la perte de hauteur.

    Isolation du sol d’un sous de toit

    L’isolation du sol du grenier est préférable à l’isolation du toit si l’espace grenier n’est pas chauffé. Moins coûteuse que l’isolation du toit. En isolant le sol c’est éviter de chauffer le grenier inutilement, de garder un sous de toit ventilée sans risque de point de rosée. Lors d’une isolation du sol d’un grenier non chauffée, c’est l’occasion de se protéger du froid de l’hiver mais aussi de la surchauffe en été. Il est important de bien choisir le matériau d’isolation.

    Techniques pour une isolation du sol

    Il existe principalement 2 systèmes de pose :

    Isolation par doublage
    Isolation-thermique-sol-plancher
    Directement posé contre le sol

    3-Isolation des murs par l’intérieur

    L’isolation intérieur est conseillé quand il n’est pas possible d’isoler par l’extérieur (isolation périphérique).

    Points faible d’une isolation des murs par l’intérieur :

    L’inertie thermique est la capacité d’un mur à emmagasiner de la chaleur et de le restituer peut rafraîchir ou chauffer une pièce. Le mur va stocker du frais ou de la chaleur. Isoler par l’extérieur permet d’augmenter l’inertie thermique et améliorer l’efficacité énergétique

    Les matériaux de construction utilisés influencent considérablement l’inertie thermique du bâti. Selon les techniciens, les matériaux lourds sont les plus intéressants. C’est le cas du béton, du bois de charpente, de la pierre, de la terre cuite et de la brique alvéolée.

    Comment fonctionne l’inertie thermique ?

    Hiverl’exemple est le poêle de chauffage à pierre ollaire. Une foi le feu éteint la pierre redistribue la chaleur. Un mur isolé par l’extérieur va emmagasiner la chaleur et redistribuer cette chaleur pour autant le mur extérieur soit isolé.

    Eté : le phénomène s’inverse en été. On appelle cela le déphasage thermique.

    Il est important lors d’un projet d’isolation de bien choisir les matériaux tenir un équilibre entre la protection thermique en hiver et la surchauffe en été.

    La partie la plus importante pour lutter contre la surchauffe sont les combles et la toiture puis les structures en bois comme le chalet Suisse en madrier et les maisons en structure en bois.

    Les volets, stores et persiennes sont indispensables pour supporter naturellement les saisons chaudes.

    Les stores et volets sont indispensables pour lutter contre la surchauffe estivale, il protèges les vitres du rayonnement et la chaleur solaire.

    L’isolation par l’extérieur en choisissant des isolants avec un bon déphasage tel que la laine de bois.

    La laine de bois procure un excellent confort thermique en été grâce à sa forte inertie pouvant atteindre jusqu’à 12 heures avec un coefficient de déphasage 4 fois supérieur à celui des laines minérales.

    Le système d’isolation choisi doit être suffisamment fermé à la vapeur pour limiter la diffusion de vapeur au travers du mur et éviter la condensation interne ou opter pour un système ouvert à la diffusion. Comme le système en béton cellulaire de chez Ytong le multipor.

    Pour en savoir plus, lire l’article suivant en cliquant sur le lien.

    Les ponts thermiques sont des points de jonction où l’isolation n’est pas continue et qui provoquent des pertes de chaleur. Les ponts thermiques peuvent provoquer des points de rosées (limite à partir de laquelle une partie de l’humidité contenue dans l’air sous forme de vapeur se condense).

    Une isolation par l’intérieur qui respecte la norme SIA 380/1 dans le cadre d’une rénovation en Suisse, avec une isolation en laine de roche style Flumroc aura une épaisseur de 19 cm. De plus, s’il est prévu d’insérer des gaines électriques et d’isoler dans les règles de l’art un espace supplémentaire de 3 cm. L’épaisseur total sera alors de 22 cm.

    Néanmoins pour éviter de perdre trop d’espace en rénovation, il est possible d’isoler de 8 cm en laine de roche ce qui permet d’améliorer de plus de 50% la performance thermique.

    Un mur avec une isolation à l’intérieur a un potentiel de séchage diminué. Le mur est exposé à la pluie comme avant mais les murs en maçonnerie après isolation a l’intérieur est plus froide et d’autre part, son séchage vers l’intérieur est empêché par le pare vapeur. Le fait que le mur soit globalement plus froid et plus humide peut provoquer des problèmes dû au gel sur la face extérieure.

    Systèmes de pose pour une isolation des murs intérieurs

    Il existe principalement 2 systèmes de pose :

    Isolation par doublage

    La mise en œuvre se fait par un doublage monté sur un châssis en bois ou en métal ancrée dans le mur porteur. L’espace entre le châssis et le mur porteur est rempli d’un isolant. Pour finir, un panneau en plâtre ou en bois style lambris sont montés sur le châssis.

    Important : entre l’isolant et le panneau de finition, il est nécessaire d’installer un frein-vapeur appelé aussi pare-vapeur régulant l’humidité. Permet ainsi d’éviter la condensation de vapeur et préserver l’isolant.

    Directement collé contre le mur

    Ce système est utilisé avec des isolants rigide tel que le béton cellulaire. Le matériau est collé contre le mur.

    4-Isolation du plafond

    Le plafond est plus facile à isoler que le sol ou plancher. En Suisse généralement les plafonds des caves est occupé par les tuyaux des sous pression comme l’eau chaude et froide ainsi que les eaux usées, dans ces cas là une réflexion doit être prise sur le système à choisir pour isoler le plafond.

    Le plus simple est de choisir des panneaux isolants rigides, plus facile à mettre en place. Le choix de l’isolant va dépendre de la situation et de l’utilisation. Le polystyrène pour l’isolation thermique, les fibres de bois ou laine de roche pour l’isolation phonique et la protection des chaleurs estivals.

     

    Plusieurs système d’isolation des plafonds en fonction de la situation. Une isolation d’une cave n’aura pas la même finition qu’un plafond de salon.

    Isolation-thermique-faux-plafond
    Création d'un faux plafond

    Ce système par doublage consiste à poser un châssis en alu ou bois au plafonds, poser l’isolation dans ce châssis et fixer comme finition un lambris ou plaque de plâtre prêt à être peint. Possible d’intégrer des gaines électriques et des spots lumineux.

    Isolation-thermique-plafond
    Finition économique

    Cette solution s’adresse à des endroits ou la finition est moins importante comme un plafond de cave. Certains fabricants d’isolant proposent des produits  deux en un, l’isolant  côté extérieur est fini par une finition avec une toile fibre de verre blanc qui peut être repeint puis chevillé directement à la dalle.

    5-Isolation des murs par l’extérieur

    La solution recommandée pour une bonne isolation des murs. Pendant la période de chauffage l’isolation périphérique ou thermique  par l’extérieur permet de chauffer les murs comme les pierres ollaire pour un poêle. Ce système d’isolation ne fait pas perdre d’espace habitable. En fonction de l’épaisseur choisi il est facile de respecter les normes en vigueur, il permet aussi d’obtenir des subventions du Programme Bâtiments et d’atteindre des valeurs Minergie.

    Il existe principalement 2 systèmes de pose :

    Isolation-thermique-enduite
    Isolation extérieure enduite
    Isolation extérieure ventilée

    6-Isolation sur toiture extérieure

    Isolation-thermique-toiture-exterieure-schéma

    Certainement la solution la plus chère mais la plus aboutie, consiste à enlever les tuiles, poser l’isolation et reposer les tuiles. Cela nécessite la pose d’un échafaudage. Le toit est surélevé d’environ 20 cm, demande une autorisation, donne droit à une subvention du programme bâtiment, ne perd pas d’espace habitable. Ce type d’isolation est souvent réalisé lors de la réfection d’une toiture. L’isolation de la toiture par l’extérieur évite de toucher à la toiture existante dans le cas d’une rénovation. La surface habitable reste intact et de garder un espace maximum dans les combles. Ce système d’isolation est réalisé par des professionnels. Le terme aussi utilisé pour l’isolation du toit par l’extérieur est le sarking.

    7-Isolation des fenêtres

    Deux solutions pour avoir des fenêtres avec une bonne isolation : rénover les anciennes fenêtres ou changer de fenêtres.

    Rénover les anciennes fenêtres

    Si les menuiseries en bois sont en bon état et que les fenêtres ont une valeur patrimoniale, il est possible de changer les vitrages et les joints ainsi d’améliorer l’étanchéité et l’isolation.

    Isolation-thermique-fenetre-neuve
    Changer de fenêtres

    La vie d’une fenêtre en épicéa est d’environ 30 ans. Quand le système  d’ouverture est fatigué, les menuiseries dégradées, il est préférable de changer les anciennes pour des nouvelles fenêtres en PVC ou en bois ou encore en bois/alu, apportant plus de sécurité avec un système de fermetures à multiples points et un vitrage triple. Lors d’un changement de fenêtres, la manière de poser la fenêtre à son importance, pour respecter la norme SIA et avoir une bonne étanchéité, il faut deux joints silicone à l’intérieur et à l’extérieur et une compribande entre la maçonnerie et les menuiseries. La rénovation des fenêtres doit se trouver en relation avec la rénovation des murs par éviter des ponts de froids ainsi que d’insérer des aérateurs dans les châssis des fenêtres pour contrôler l’humidité ambiante.

    8-Isolation d’une porte d’entrée

    Souvent sollicité, les portes des villas sont souvent situées à l’est en pleine bise occasionnant des infiltrations d’air, les joints sont usés avec le temps, le système de fermeture a perdu de son efficacité . 

    Deux solutions pour avoir une porte étanche, avec une bonne isolation : rénover l’ancienne porte ou changer la porte d’entrée.

    Rénover l'ancienne porte

    Si les menuiseries  en bois sont en bon état et que la porte est en chêne (ou fabriquée avec un bois noble), elle a une valeur sentimentale ou patrimoniale, il est possible d’améliorer l’isolation et l’étanchéité de la porte. Pour améliorer son efficacité il est possible :

    • De changer les anciens  joints, de poser un joints sur le dormant de la porte
    • De changer le vitrage avec un double vitrage de dernière  génération
    • Installez un bas de porte ou une plinthe automatique
    • Isolez l’intérieur de la porte, avec un isolant ultra mince recouvert d’un nouveau panneau en bois
    • De contrôler si le cylindre a des passages d’air, de le rendre plus étanche avec un joint silicone supplémentaire.
    • La rénovation complète d’une porte d’entrée peut aller jusqu’à 50 % du prix d’une porte neuve.
    Changer la porte d’entrée

    Une des principales raison de changer une porte d’entrée est la question de la sécurité.

    Une nouvelle porte d’entrée avec 5 points de fermeture, la sécurité  sera améliorée et offrira aussi une meilleure étanchéité avec moins de passage d’air. La nouvelle génération de portes que se soit en PVC, en bois ou en aluminium, son panneau centrale sera composé dans son noyau avec un panneau isolant qui souvent est en polyuréthane améliorant sensiblement l’isolation thermique de la porte.

    En Suisse, trois type de portes sont proposées :

    • Les portes d’entrée en PVC
    • Les portes d’entrée en bois ou bois/métal 
    • Les portes en aluminium

     

    Toutes ces portes ont une excellente isolation thermique, la différence n’est pas sur le type de porte mais sur sa qualité plus. Une porte avec une bonne performance thermique doit avoir au minimum :

    Le panneau central doit être composé  d’un isolant performant style polyuréthane au minimum de 48 mm d’épais

    Minimum deux joints d’étanchéité, mais trois joints serait mieux.

    Cinq points de fermeture pour une meilleure étanchéité.

    Un triple vitrage pours les surfaces transparentes.

    9-Isolation des caissons de stores

    Grande source de froid et d’infiltration d’air. Les maisons des années 60 avec des caissons de store à l’intérieur peuvent être isolées avec une couche de laine de roche et un pare-vapeur. La meilleure solution serait de placer les caissons à l’extérieur contre la façade ou éventuellement dans l’embrasure.

    Assainir les caisson de stores

    Le caisson de store est un point faible de la construction. Une grande quantité de chaleur s’échappe à travers les parties non isolées. Des courants d’air s’infiltrent par le manque d’étanchéité du caisson. L’isolation appliquée sur la surface froides supprime en bonne partie les déperditions. Le colmatage des fentes élimine les courants d’air.

    Il faut observer la place disponible pour isoler dans le caisson de store. Si le dégagement est supérieur à 3cm, l’isolation peut être appliquée sur les parois intérieures du caisson.

    Colmatage du couvercle du caisson, le couvercle du caisson est remis en place en interposant un joint en mousse, par exemple sous forme de ruban adhésif tel que prévu pour les fenêtres.

    Afin de ne pas bloquer définitivement le couvercle, l’utilisation de matériaux collants tel que mastic doit être évité.

    Isolation-thermique-.caisson-de-storejpg
    Colmatage des fentes

    Des fentes apparaissent à l’intersection du caisson et de la maçonnerie ou du cadre de fenêtre. Elles sont colmatées avec un silicone puis recouvert d’une baguette de finition.

    10-Isolation des niches de radiateurs

    Les radiateurs chauffent la pièce mais aussi le mur contre lequel ils sont placés. Dans les bâtiments construit avant 1990 le radiateur est posé sous les fenêtres. Ce système est pour compenser la sensation de froid produite par les vitres des fenêtres. Il est important d’observer et d’assainir autour des radiateurs.

    Isolation-thermique-radiateur

    Déperdition par la niche du radiateur, solution :

    Derrière le radiateur, le mur est souvent moins épais, d’où une isolation plus faible. La chaleur émise par le radiateur s’échappe facilement.

    La solution consiste à poser un isolant mince avec éventuellement une feuille d’aluminium réduit considérablement la fuite de chaleur et favorise la réflexion thermique vers l’intérieur.

    Plus l’isolation est épaisse, plus grande est son efficacité. Il faut cependant conserver un espace libre de 3 centimètres entre l’isolation et le radiateur.

    Réflexion du rayonnement thermique. Une feuille d’alu réfléchit le rayonnement thermique vers l’intérieur pour autant qu’elle n’est pas recouverte d’un vernis ou en contact avec une matière conduisant la chaleur.

    Il se peut pour réaliser ce genre de travaux de devoir déplacer le radiateur.

    11-Isolation d’un garage

    Les garages qui se trouvent au sous-sol d’une maison sont souvent une source de refroidissements, l’air s’infiltre, va refroidir la dalle au plafond et les murs environnants.

    Deux solutions pour une bonne isolation d’un garage : isolation du plafond et murs ou changement pour une porte de garage isolante.

    Isolation du plafond et murs

    Des plaques avec un isolant intégré à coller directement contre le mur ou le plafond: c'est la technique la plus simple et la plus économique. Des isolants sont spécialement prévu pour l’isolation des garages, il ont une protection contre le feu comme les panneaux isolants multicouches le noyau en laine de roche et en laine de bois liée au ciment pour la face apparente.

    Isolation-thermique-porte-de-garage
    Changement pour une porte de garage isolante

    Si le garage est partiellement chauffé ou l’isolation du plafond compliqué à réaliser, il est intéressant de poser une porte de garage isolante. Les portes de garage sectionnel sont composés de panneau de 40mm d’isolant en polyuréthane offrant une bonne isolation ainsi que les joints sur les côtés donne une bonne étanchéité.

    Isolation des tuyaux de chauffage

    Isolation-thermique-tuyaux-chauffage

    Isoler les conduites de chauffage et de distribution d’eau chaude qui passent dans des locaux non chauffés. C’est éviter que les tuyaux d’eau chaude ne se refroidissent lors du passage dans un local non chauffé . Il existe des manchons ou coquille de 12 à 35 mm qui se pose sur le tuyau et empêche les déperditions de chaleur. Ces manchons sont généralement composées de mousse polyéthylène de laine de verre ou de roche.

    12-Isolants pour murs interieurs

    Les murs intérieurs doivent être isolée de préférence avec un isolant plutôt rigide avec peu de risque de tassement dans le temps.

    Matériaux qui conviennent pour l’isolation intérieur :

    Laine de verre

    La laine de verre est un matériaux souvent utilisé pour l’isolation intérieur. Il est composé de verre recyclés et de sable. A poser sous forme de panneaux ou de rouleaux.

    La laine de verre et de roche provoque des irritations de la peau. Il faut se protéger avec des gants, des lunettes et des vêtements qui couvrent les bras et les jambes.

    Laine de roche

    La laine de roche a des propriétés d'isolation thermique et phonique. Ce matériau est de plus en plus utilisé pour l'isolation intérieur, il est reconnu pour la protection incendie.

    Polyuréthane

    Le Polyuréthane est parmi les isolants les plus performants. Il est intéressant pour l’isolation intérieur lorsque l’espace est exiguë. Le polyuréthane résiste bien en milieu humide. Il est chimique et il a un mauvais comportement au feu. Le polyuréthane n’a aucun effet contre la surchauffe en été.

    Polystyrène PSE

    Le polystyrène expansé est un isolant efficace et économique, c’est un produit chimique. Il est utilisé lorsqu’on manque de place, plus souvent utilisé  en isolation périphérique par l’extérieur. En rénovation il faut faire attention aux problèmes d’humidité car cet isolant ne respire pas.

    Aérogel

    L’aérogel est un procédé appelé nanotechnologie, composé d’air à 99,8 %. Il se présente sous forme de gel. L’aérogel est un matériau ultraléger. Sa performance thermique est remarquable. 4 fois plus performant que la laine de verre. Souvent utilisée pour des isolations ponctuelles dans des endroits difficiles d’accès ou peu de place pour isoler. Le seul bémol est son prix élevé.

    Béton cellulaire

    Les panneaux d’isolation en béton cellulaire ont des pores ouverts de sorte qui régule la quantité d’humidité. Il est résistant à l’eau et il n’est pas nécessaire de poser un pare vapeur. En rénovation il convient bien pour des murs abîmés. C’est un isolant minéral.

    Laine de chanvre

    Laine de chanvre est un produit naturel. Le chanvre produit des fibres végétales à partir desquelles on fabrique l’isolant. Bonne résistance à l’humidité. La laine de chanvre est l’un des meilleurs isolants écologiques sur le marché.

    Fibre de bois

    La laine et fibres de bois sont des isolants naturels et progresse sur le marché des isolations, bonne isolation thermique pour lutter contre le froid mais se distingue comme un excellent isolant pour lutter contre la surchauffe en été. Il est reconnu aussi pour procurer une bonne isolation phonique.

    Laine de lin

    L’isolation en fibre de lin est un produit naturel. Ces propriétés sont proche du chanvre. Sa structure poreuse assure une régulation hygrométrique à absorber et restituer l'humidité. La fibre de lin en fait un excellent isolant écologique sur le marché.

    Laine de coton

    L'isolant en laine de coton recyclé est un matériau isolant écologique. Issu de la récupération de vêtements en coton . La laine de coton a une bonne performance thermique en hiver et protège  aussi contre la surchauffe en été. Souvent utilisé pour isoler les toits, il convient aussi pour l’isolation des murs.

    Liège

    Le liège est un matériau isolant écologique qui résiste bien à l’humidité. Il est recommandé aux endroits où l’eau risque de s’infiltrer, bonne résistance au feu. Bon isolant contre les bruits. C’est un isolant durable. Pas de tassement et de fatigue dans le temps, reste performant de nombreuses années. Le liège est plus chère que d’autres isolants même écologique.

    12-Isolants pour une isolation du plafond

    Le choix de l’isolant va dépendre le situation et de l’utilisation du sol :

    Laine de verre

    Cet isolant performant peut être posé de deux manières dans un faux plafond avec une finition lambris ou plâtres. Autre solution plus économique directementl chevillé au plafond. Le panneau isolant le côté fini a un voile de verre blanc. Idéal pour les plafonds de caves et garage.

    La laine de verre et de roche provoque des irritations de la peau. Il faut se protéger avec des gants, des lunettes et des vêtements qui couvrent les bras et les jambes.

    Laine de roche

    Cet isolant reconnu pour sa performance thermique phonique et protection au feu peut être posé de deux manières dans un faux plafond avec une finition lambris ou plâtres. Autre solution plus économique directement chevillé au plafond. Le panneau isolant le côté fini a un voile de verre blanc. Idéal pour les plafonds de caves et garage.

    Polystyrène PSE

    Le polystyrène PSE un isolant synthétique et léger. C’est un produit chimique. Il est économique et performant pour la protection contre le froid. Se pose dans un faux plafond ou chevillé au plafond avec une finition crépi. Plutôt pour isoler une dalle de sous sol. Cet isolant est de moins en moins utilisé pour l’isolation des plafonds.

    Polystyrène extrudé XPS

    Le polystyrène extrudé, économique et très isolant. Le polystyrène extrudé est un isolant synthétique bon marché adapté pour tout type d’isolation. En France, il est principalement utilisé pour isoler le plancher sous dalle et lorsque la place est limitée. En effet, son fort pouvoir isolant permet de réduire nettement l’épaisseur à mettre en œuvre par rapport à un isolant traditionnel. En comparaison du polystyrène expansé, le polystyrène extrudé résistera davantage à la compression et sera mieux adapté pour les milieux humides. Il n’est cependant pas adapté pour la rénovation de bâti ancien car très imperméable à l’eau.

    Polyuréthane

    Le polyuréthane ou PUR, est un des isolants thermiques des plus performants. Il est sous forme de panneaux, mais également sous forme de mousse de PUR. Les panneaux sont le plus utilisés. Grâce à son excellente performance thermique il prend peux de place, idéal où les hauteurs de plafond sont bas. Le PUR est résistant à l’humidité, il peut s’avérer intéressant pour isoler un plafond dans une cave.

    Aérogel
    Béton cellulaire
    Laine de chanvre
    Fibre de bois

    Cet isolant naturel est plutôt utilisé pour isoler un sous de toit plafond à l’étage grâce à son déphasage la laine de bois est un excellent isolant pour se protéger contre la surchauffe en été.

    Laine de lin
    Laine de coton
    Liège expansé

    L’isolation en liège est naturel, biosourcée et imputrescible. Le liège peut être utilisé pour l’isolation des plafonds : il est résistant à l’humidité et il a une bonne protection contre la surchauffe en été. En revanche, son reste prix élevé et son comportement au feu nécessite une vigilance particulière lors de la pose.

    Ouate de cellulose

    Isolant mince en aluminium

    12-Isolants thermique pour une isolation du sol

    Le choix de l’isolant va dépendre le situation et de l’utilisation du sol :

    Laine de verre

    La laine de verre a des propriétés d'isolation thermique souvent utilisé pour l’isolation intérieure. Sous forme de panneaux ou de rouleaux. La laine de verre est posée dans un lambourdage, des panneaux rigides posés sur le lambourdage avant la pose d’un parquet. La laine de verre est plutôt utilisée pour l’isolation d’un plancher étage et grenier.

    La laine de verre et de roche provoque des irritations de la peau. Il faut se protéger avec des gants, des lunettes et des vêtements qui couvrent les bras et les jambes.

    Laine de roche

    La laine de roche a des propriétés d'isolation thermique et phonique. il est reconnu pour la protection incendie. La laine de roche est posée dans un lambourdage, des panneaux rigides posés sur le lambourdage avant la pose d’un parquet. La laine de roche est plutôt utilisée pour l’isolation d’un plancher étage et grenier.

    Polystyrène PSE

    Le polystyrène expansé est un isolant synthétique bon marché, il est résistant à la compression peut s'utiliser pour l'isolation de sol, c’est un produit chimique. Il est utilisé lorsqu’on manque de place. En rénovation il faut faire attention aux problèmes d’humidité car cet isolant ne respire pas.

    Polystyrène extrudé

    Le polystyrène extrudé est un isolant bon marché adapté pour pour isoler un sol. il est principalement utilisé pour isoler le plancher sous dalle et lorsque la place est limitée. Il fait partie des isolants très performant et permet de réduire l'épaisseur de l’isolation. Plus résistant à la compression que le polystyrène expansé. A utiliser avec précaution lors d’une rénovation car cette isolant est perméable à l’eau pourrait provoquer des problème d’humidité. C’est un isolant chimique.

    Polyuréthane

    Le polyuréthane est souvent utilisé pour isoler des planchers. Le polyuréthane peut être posé par projection (PUR projeté) ou par la pose de plaque. Il fait partie des isolants plus performant du marché.

    Aérogel

    L’aérogel est un procédé appelé nanotechnologie, composé d’air à 99,8 %. Il se présente sous forme de gel. L’aérogel est un matériau ultraléger. Sa performance thermique est remarquable. 4 fois plus performant que la laine de verre. Souvent utilisée pour des isolations ponctuelles dans des endroits difficiles d’accès ou peu de place pour isoler. Le seul bémol est son prix élevé.

    Béton cellulaire

    Les panneaux d’isolation en béton cellulaire ont des pores ouverts de sorte qui régule la quantité d’humidité. Il est résistant à l’eau et il n’est pas nécessaire de poser un pare vapeur. En rénovation il convient bien pour des murs abîmés. C’est un isolant minéral.

    Laine de chanvre

    Laine de chanvre est un produit naturel. Le chanvre produit des fibres végétales à partir desquelles on fabrique l’isolant. Bonne résistance à l’humidité. La laine de chanvre est l’un des meilleurs isolants écologiques sur le marché.

    Fibre de bois

    La fibre de bois est un isolant naturel avec une bonne isolation thermique en hiver mais se distingue comme un excellent isolant pour lutter contre la surchauffe en été avec aussi une bonne isolation phonique. Idéale pour isoler une plancher de grenier, il est résistant à la compression. La fibre de bois convient idéalement pour des applications soumises à de fortes charges.

    Laine de lin

    L’isolation en fibre de lin est un produit naturel. Ces propriétés sont proche du chanvre. Sa structure poreuse assure une régulation hygrométrique à absorber et restituer l'humidité. La fibre de lin en fait un excellent isolant écologique sur le marché.

    Laine de coton

    L'isolant en laine de coton recyclé est un matériau isolant écologique. Issu de la récupération de vêtements en coton . La laine de coton a une bonne performance thermique en hiver et protège  aussi contre la surchauffe en été. Souvent utilisé pour isoler les toits, il convient aussi pour l’isolation des murs.

    Liège

    Le liège est posé sous forme de panneau. Il peut être collé sur une dalle en béton. Le liège est un isolant écologique qui résiste bien à l’humidité avec une bonne résistance au feu et une bonne protection phonique. Tiens bien dans le temps. Le liège est plus chère que d’autres isolants même écologique. Pour l’isolation des sous sols il faut prévoir une étanchéité avant de poser l’isolation. C’est un produit naturel.

    Ouate de cellulose

    La ouate de cellulose se présente sous forme de panneaux et en vrac. La ouate de cellulose respire, elle peut absorber jusqu’à 15% de son poids en eau, c’est un bon régulateur d'humidité. Elle contribue à protéger contre la surchauffe estival ainsi qu’une protection phonique. Souvent utilisée pour isoler les greniers.. Pour éviter le développement de champignons la ouates de cellulose a subit un traitement au sel de bore c’est néanmoins un produit naturel. La ouate de cellulose est posée dans un lambourdage, des panneaux rigides posés sur le lambourdage avant la pose d’un parquet. C’est un isolant qui ne support pas la compression.