L’aération douce dans le cadre de l’isolation périphérique

Aération-isolation-périphérique

L’importance de l’aération douce dans le cadre d’une isolation périphérique expliqué par M. Slusarek de la société Eco-confort (plus d’infos en bas de page).

En résumé

L’aération douce ou contrôlée assure un renouvellement d’air en continue. Lors d’une isolation périphérique des murs, du toit et du changement des fenêtres, la maison devient étanche et il est par conséquent capital de prévoir un système d’aération.

Plusieurs systèmes existent, le système intégré avec une VMC est le système le plus performant. L’aération douce intégrée avec une isolation thermique est économique, renouvelle l’air sans refroidir la maison comme lorsque qu’on ouvre les fenêtres. Un système de conduits assure continuellement la distribution de l’air frais. Les odeurs, émanations, le CO2 et l’humidité sont évacués de façon sûre. Des filtres protègent les personnes souffrant d’allergies des pollens.

Qu'en dis MINERGIE ?

Les 4 piliers d’une aération douce réussie

  1. Un bureau technique capable de réaliser des schémas et plans proportionnés au bâtiment à aérer.
  2. Une équipe de poseurs spécialisés et formés pour l’installation de VMC.
  3. Une entreprise régionale qui peut suivre son installation et offrir un service global
  4. Une partie des plus importantes est que l’entreprise spécialisée puisse offrir un service de maintenance sous forme de contrat d’entretien.

Avantages d’une aération douce

  • Air frais en continu
  • Économies d’énergie
  • Pas de courants d’air
  • Confort d’habitation accru
  • Protection contre le bruit extérieur
  • Sécurité grâce aux fenêtres fermées
  • L’humidité de l’air est contrôlée et évacuée
  • En hiver, l’air entrant est tempéré sans refroidir les pièces
  • Un air ambiant purifié, avec la possibilité de pose de filtres anti-pollens

Définition d’une aération douce

Appelée aussi aération contrôlée. Quand on parle d’isolation, on doit parler d’aération. Une maison bien aérée permet aussi des économies d’énergie. Mais surtout une bonne aération permet d’avoir un air sain et contrôlé. Un système d’aération intégré garantit de l’air frais en continue tout au long de la journée.

L’air vicié est rejeté à l’extérieur, ce système permet de renouveler l’air. Ce système est moins gourmand consomme moins d’énergie que d’aérer une maison en ouvrant les fenêtres. Un filtre est installé pour empêcher les poussières et pollens de rentrer dans la maison.

L’air frais exempt de pollen et de poussière circule à travers la maison à partir des chambres et des autres pièces d’habitation avant d’être évacué par la cuisine et les locaux sanitaires.

Toutes les pièces doivent être prises en compte

Il y a une arrivée d’air dans les pièces de séjour et dans les chambres. Il y a une extraction d’air dans la cuisine, la salle de bain et les toilettes. Les corridors et escaliers se trouvent dans la zone de transfert d’air.

Pression et volume d’air

La quantité d’air entrant doit être la même quantité que celle d’air sortant. Dans ce cas, il n’y a ni dépression, ni surpression.

Air entrant

Le débit d’air entrant est en fonction du nombre de pièces. Toutes les pièces sont alimentées en air, sauf celles situées dans une zone de transfert d’air comme les escaliers et couloirs. La norme SIA 2023 informe sur le règlement sur l’aération des bâtiments. Chaque pièce de séjour, de travail, et chambre à coucher reçoit environ 30 m3/h d’air.

Air sortant

Le débit minimal de l’air évacué est de 40 m3/h par salle de bain et cuisine et de 20m3/h pour les WC.

 

Principes d’une aération double flux

Branchement-aération-double-flux

Le principe est de créer un réseau de distribution d’air, des tuyaux sont posés dans les faux plafonds, les cloisons intérieures ou dans l’épaisseur de l’isolation périphérique. Ce réseau sera distribué dans les chambres, salon et autre pièces de vie dans la maison. Il est nécessaire d’avoir un espace de 10 cm pour passer les gaines.

Certaines entreprises spécialisées comme la société Eco Comfort SA à Préverenges propose des solutions avec des sections de tuyaux plus étroits.

Air entrant

Le débit d’air entrant est en fonction du nombre de pièces. Toutes les pièces sont alimentées en air, sauf celles situées dans une zone de transfert d’air comme les escaliers et couloirs. Chaque pièce de séjour, de travail, et chambre à coucher reçoit 30 m3/h d’air.

La norme SIA 2023 informe sur le règlement sur l’aération des bâtiments.

Air sortant

Le débit minimal de l’air évacué est de 40 m3/h par salle de bain et cuisine et de 20 m3/h pour les WC.

Emplacement des entrées d’aération

Les entrées d’air peuvent être situées à plusieurs endroits dans la pièce, cela peut être le plafond, le plancher ou un mur. Il faut faire attention de ne pas placer la bouche directement sur les zones où se trouvent les personnes pour ne pas les incommoder par des courants d’air.

Transferts d’air

Les fentes des bas des portes servent de passage d’air d’une pièce à une autre. Il faut faire attention de toujours garder un espace suffisant sur les bas de porte pour conserver un espace suffisant. d’environ 7 mm pour un débit de quelque 30 m3/h, de 10 mm pour une salle d’eau pour un débit de 40 m3/h. Attention de laisser l’espace suffisant lors de travaux de carrelages et aussi de ne pas obstruer le passage d’air avec un tapis.

Entretien d’une aération double flux

Les filtres dans la VMC doivent être changés tous les ans.

Conditions pour la réalisation d’une aération

La VMC double flux peut se réaliser pour une construction neuves ou en rénovation. C’est un système performant pour des bâtiments isolés.

Une VMC double flux est envisageable après une rénovation qui comprendra au minimum :

  • une isolation extérieure des murs
  • des vitrages performants
  • une isolation des combles

Il faut aussi prévoir la place pour le bloc VMC.

Article réalisé le 05 février 2020 en collaboration avec la société :

  • Eco Confort SA
  • Adresse : ZI Tresi 6D, 1028 Préverenges

L’activité principale est l’installation d’aération contrôlée à double flux avec récupération de chaleur système breveté ECO CONFORT® (en savoir plus).

Le concept, l’ingénierie, la réalisation complète ainsi que l’entretien sont réalisés par un personnel stable et expérimenté d’Eco Confort SA.

Plus de 2’800 installations, représentant 12’000 unités d’habitation et plus de 700 installations sous contrat d’entretien.

Tous les composants utilisés sont « Swiss Made ». L’entreprise est partenaire MINERGIE®.